Edouard Morerod

Entre soleil et solitude

Morerod

Du 18 mai au 30 juillet 2017

Vernissage public le mercredi 17 mai

Edouard Morerod compte parmi les représentants suisses les plus originaux de l’orientalisme, mouvement artistique qui se définit par l’attrait de l’exotisme et du mystère oriental. Délaissant les vues pittoresques et les scènes de genre de pacotille, il dessine avec passion des effigies au trait aiguisé qui font montre d’une sensibilité toute personnelle et d’une grande introspection.

A la suite du Vaudois Théophile Alexandre Steinlen, Morerod, installé dans la capitale française, se prend de passion pour les personnes humbles et peuple ses créations de cocottes, de lavandières et d’ouvriers. Voyageur impénitent, le natif d’Aigle traverse l’Europe entière et se rend même au-delà, en quête de la beauté des gens simples et de la séduction de l’ailleurs. Marqué par les contrastes de couleurs et les types africains au Maroc, il est émerveillé par l’Espagne, les moeurs locales, les paysages arides et, surtout, ses habitants. Il est également fasciné par la figure du gitan, qui incarne à ses yeux l’homme libre, authentique et vrai. Au travers de nombre de portraits peints et dessinés, notamment de ses différentes muses, il n’aura de cesse de sonder l’âme humaine en quête de son essence.

Commissaire invité : Jacques Dominique Rouiller, président de l’Association des amis d’Edouard Morerod

 

En parallèle, une exposition-dossier est présentée au 2ème étage du Musée d'art intitulée:
Passion de famille. La donation Magnenat 
Plus d'information ici