Paris en fête. Toulouse-Lautrec, Matisse, Dufy…

Du 22 janvier au 10 mai 2020

La première exposition de l’année 2020 est exceptionnelle puisqu’elle accueille une sélection d’œuvres issues d’une seule et même importante collection privée, dont la plupart des œuvres n’ont jamais encore été présentées au public suisse. Réunies sous le titre Paris en fête, les pièces exposées présentent les différents aspects festifs de la capitale française entre les années 1890 et 1950.

Au travers de salles consacrées à des thématiques illustrant notamment le monde des cabarets, la mode, les loisirs et la littérature, l’exposition souligne la dimension de légèreté et de plaisir qui fait la réputation de Paris et qui renaît sans cesse malgré les nombreuses vicissitudes de l’Histoire.

Les œuvres qui illustrent ces différents thèmes sont dues notamment à des artistes dont la réputation n’est plus à faire comme Henri de Toulouse-Lautrec, Félix Vallotton et Théophile Alexandre Steinlen, dont plusieurs affiches célèbres sont présentées dans les salles, Henri Matisse, auteur d’une série de lithographies centrée sur les élégantes (1923-1929), ainsi que Kees van Dongen, dont une série d’illustrations originales pour la Recherche du temps perdu de Marcel Proust.

L’artiste le mieux représenté au sein de l’exposition est sans conteste Raoul Dufy, dont une quarantaine de pièces orne les murs du Musée. Il est l’auteur de la pièce la plus imposante de l’exposition, une reproduction en lithographie de la Fée Electricité, une gigantesque peinture murale (aujourd’hui conservée au Musée d’art moderne de la Ville de Paris) réalisée pour orner le Pavillon de l’électricité et de la lumière de l’Exposition universelle parisienne de 1937. Cette œuvre monumentale représente les plus grands scientifiques de l’histoire, réunis de part et d’autre des dieux de l’Antiquité gréco-romaine, dont la messagère n’est autre que la Fée Electricité, qui répand son message à travers le monde.

 

Le vernissage aura lieu le 21 janvier 2020 à 18 heures.